Transport des kayaks Hobie, quelques conseils utiles.

« Rouler en  HOBIE, avec votre chariot »

Après avoir choisi son kayak, un élément important voir primordial est à prendre en considération: le transport pour la mise à l’eau.

Rien de plus simple avec les kayaks HOBIE puisqu’ils sont équipés de puits autovideurs qui permettent la mise en place d’un chariot. Les entraxes des puits sont communs à tous les modèles Hobie, ils reçoivent le chariot pour la mise à l’eau et permettent le transport du chariot en navigation (sur le dessus du kayak).

Construits principalement en inox, ces chariots ont l’avantage d’être résistants à la corrosion pour une utilisation en mer, mais aussi pour résister au poids du kayak avec le matériel embarqué.

Plusieurs types de roues sont envisageables. Le terrain de vos mises à l’eau sera le critère déterminant du choix de vos roues: increvables, basses pressions spécial sable, ou XL pour les embarcations les plus lourdes.

Dès le retour à terre et notamment chez vous, il sera nécessaire de retirer le chariot car il est formellement déconseillé de laisser reposer le kayak ainsi.

En effet, le constructeur Américain a rencontré quelques problèmes SAV sur les premières coques. (2007/2008)

Les contraintes mécaniques sur la coque d’un kayak sont faibles car l’eau porte la coque et le poids est réparti de façon quasi uniforme.

Pendant le transport vers une mise à l’eau à l’aide d’un chariot, il en est tout autre!

Comme vous pouvez le voir sur les photos plus haut dans l’article, les kayaks sont bien chargés et l’ensemble du poids repose sur la barre transversale du chariot. Logiquement dans ce cas là, la contrainte mécanique est importante au niveau de la zone des puits recevant le chariot.

Hobie a solutionné le problème avec l’ajout d’inserts en plastique dur qui vient renforcer la zone.

La maitrise des contraintes mécaniques dans ce domaine est bien gérée et cernée par HOBIE CAT COMPANY.

 

Depuis cette évolution, il n’y a plus de retour SAV des coques et les chariots inox n’endommagent plus les puits, lors d’un transport pour la mise à l’eau, qui est un usage « normal ».

Nos chariots « SAVAGER’S » sont adaptés comme ceux d’origine HOBIE. La garantie fonctionne de la même façon, et nous n’avons plus de retour SAV sur ce sujet.

Attention toutefois!

Nous avons bien précisé dans le cadre d’un usage « normal »,  l’usage du chariot est celui du transport et non pas celui du stockage!

Rendez vous donc dans un prochain article pour aborder « le stockage »du kayak.

Une autre alternative aux chariots classiques est envisageable, elle nous vient tout droit des Etats-unis, il s’agit des chariots type train d’atterrissage appelés « landing gear ».

Ces chariots sont adaptés pour les grosses embarcations, l’installation est fixe et la construction inox est lourde mais très résistante.

Le principe est simple, les roues sont en position basse lors de la mise à l’eau, elle sont relevées directement depuis la position assise lors du départ au large.

Au retour, les roues en position haute lors de la navigation sont descendues dès l’arrivée au bord.

Cela a pour avantage de pouvoir remonter son kayak sur la plage sans manipulation de ces derniers.

Chariot de mise à l'eau, démo!

Recent Posts
0