Randonnée en hobie mirage kayak

La randonnée en hobie mirage kayak est vraiment épatante.



Pourquoi me direz-vous?

Car grâce à son système de propulsion, on se dégage l’esprit du pagayage et cela nous laisse le loisir pour mieux observer l’environnement de la randonnée. Prendre des photos, scruter des zones remarquables à la jumelle, pêcher, se mettre à couple d’un autre kayak tout en avançant, etc.

savagers-1

J’aimerais partager avec vous une petite randonnée d’1 heure 45 mn que nous avons faite en groupe lors des Savagers Days. Vous en avez le parcours ci-dessous. Une rando assez facile à condition de respecter les puissants courants du golfe.

savagers-2

Départ à 9H45 du quai Jean 23 de l’ile de Berder, après un bref rappel par Francis Cadène, des précautions de sécurité à prendre pour que l’on retire un maximum de plaisir de notre rando. D’autant que la gamme Hobie mirage kayak était presque complète. L’oasis, kayak biplace. Le kayak gonflable biplace I14T. Les Hobies monoplaces Révolution et Adventure et pour terminer le tandem Island. Le kayak à voile.

savagers-3

Direction la cote est de l’ile de la jument. Vous remarquez en (A) que le courant de la jument nous a légèrement fait dévier de notre route. Nous sommes rassemblés au point (B) pour une photo de groupe. Histoire d’immortaliser ce moment de convivialité partagé. Notre regroupement a pris 5 minutes, puis environ 5 autres minutes pour une série de photos. Remarquez combien les courants sont forts dans le golfe ( et nous étions à mortes-eaux) ils nous ont fait dériver de 300 mètres, sans même que nous nous en apercevions. (C)

savagers-4

OK, direction la petite plage à lest de l’ile de Hent Tenn, pour une petite pause et pour admirer les lumières changeantes et la sérénité du Golf du Morbihan. Tout le monde se réhydrate pour la prochaine étape: l’ile d’Er Lannic. Départ cool de la plage pour commencer à sentir les prémisses du musclé courant de la jument (E).

savagers-5

Traversée jusqu’à Er lannic un peu plus sportive que notre balade du début. Là, il faut forcer. Mais comme on a deux fois plus de puissance dans les jambes que dans les bras, le trajet se passe sans difficulté. A l’arrivée, on ressort les pagayes pour évoluer parmi les imantalia (Haricots de Mer). Arrêt à Er Lannic pour admirer son magnifique Cromlec’h. Une enceinte de pierres levées en forme de fer à cheval. En partie immergée et classé monument historique(F).



Puis on repart en longeant l’est d’Er Lannic pour prendre «l’autoroute» jusqu’à Berder. C’est super de vivre la toute-puissance du courant de la Jument. On ne force pas. On donne un peu de propulsion pour maintenir la stabilité des kayaks et on dirige au gouvernail. Ça va vite, j’ai à peine le temps de ressortir l’appareil photo pour prendre la marque latérale tribord de la jument. Près de 11km/h sur le Gps. Arrivée à notre point de départ, le quai Jean 23 de l’ile de Berder à 11H30. Nous avons parcouru 5,7Km à la vitesse moyenne de 3,5 KM/H.

savagers-7

Dernières séries de photos pour immortaliser cette sympathique sortie. Tout le monde à la banane après cette courte, mais distrayante ballade. Nous sommes tous prêts pour aborder la prochaine étape. L’apéro... ;-)

Mots clés :