Difficile de s’orienter vers une embarcation plus qu’une autre au moment de l’achat, beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour espérer choisir le modèle le plus adapté à « Votre » utilisation.

SAVAGER’S est « Le » spécialiste en France du kayak de pêche, chasse, randonnée et photos.

Notre expertise, nos conseils, vous permettront au travers de notre expérience de faire votre choix, et d’être heureux de pouvoir assouvir notre passion commune.

Une prise de contact avec notre équipe est toujours préférable : 02 47 46 31 78.

Voici quelques éléments succincts pouvant vous guider :

  1. Programme navigation et gabarit du kayakiste.

Première question à se poser, celle de la règlementation.

En effet, s’il n’y a pas de réglementation concernant l’utilisation d’un kayak en eau douce, la division 245 relative à la navigation en mer impose une longueur minimale du kayak et un certificat du constructeur pour une éventuelle immatriculation auprès des affaires maritimes.

Donc si vous comptez naviguer en mer, votre kayak devra être homologué et d’une longueur supérieure à 3,50 mètres.

Il vous permettra de naviguer jusque 2 miles des cotes à un seul kayak, et 6 miles à deux kayaks. 

Vous avez déjà un critère de longueur, reste à définir un autre élément primordial une fois sur l’eau, la largeur de votre embarcation.

Cette cote va influer sur la stabilité, en navigation et surtout à l’arrêt, ou en dérive !

 

Gros kayak, gros poissons?

Si un kayak effilé et étroit conviendrait à un randonneur au gabarit moyen toujours en déplacement, il n’en serait pas de même pour un pêcheur avec un physique imposant. Il vaudrait alors mieux privilégier un modèle large avec une assise adaptée privilégiant le confort.

Un kayak stable équipé d’un bon siège vous garantira non seulement de la sécurité, il vous épargnera aussi le mal de dos ou les fesses mouillées souvent synonyme de sorties éprouvantes et donc raccourcies !

 

Pagaie VS propulsion

20170530_091440

 

  1. Pagaie ou propulsion ?

Le marché propose aujourd’hui deux types de kayaks, ceux à pagaies et ceux dotés d’un système de propulsion.

L’utilisation d’une pagaie est la plus courante car elle existe depuis toujours, et convient bien aux randonneurs/pêcheurs, qui pratiquent à la traine notamment. 

L’utilisation d’une pagaie demande de la technique et un peu d’entrainement pour espérer parcourir des distances correctes.

Utiliser une canne à pêche imposera un choix cornélien qui rendra la tâche plus difficile en présence de vent ou de courant.

Un kayak à pagaies sera souvent moins onéreux mais peu équipé, et il restera à acquérir une pagaie, un modèle performant en carbone représente un investissement.

L’autre solution consiste à opter pour un modèle à propulsion, qui aura deux avantages. 

Le premier est de ne demander aucune qualité technique ni apprentissage, et d’utiliser les jambes, plus gros groupe musculaire du corps, pour se déplacer, assurant ainsi une endurance certaine. (Une solution aussi pour les personnes ayant des problèmes d’épaules et ne pouvant plus pagayer).

 

Propulsion, mains libres, esprit libre!

20171003_173619

Le deuxième sera d’avoir les mains libres ! Primordial pour un pêcheur, un chasseur ou un photographe.

Ces kayaks équipés d’un gouvernail actionnable via un joystick donne la possibilité de contrôler la direction sans effort et aussi de se placer idéalement lors d’une dérive.

Les systèmes de propulsion sont nettement plus efficients qu’une pagaie, le rayon d’action sera ainsi bien plus étendu, avec la sécurité aussi de pouvoir faire face à des conditions de vents ou courants sans se mettre en difficulté voire en danger. 

SAVAGER’S propose deux types de propulsion musculaire, le HOBIE Mirage Drive (lien page Mirage Drive) et le JACKSON Flex Drive (lien page Flex Drive)

Une motorisation électrique est aussi une solution de propulsion principale, ou une assistance comme sur les vélos électriques. 

 

La propulsion, la vie de château!

 

  1. Transport et stockage :

Condition sinequanone à la pratique du kayak, le transport est un élément important à prendre en considération lors de l’achat.

La facilité de mise en œuvre est décisive, et elle conditionnera la fréquence de vos sorties.

Un kayak comme le HOBIE Compass, le JACKSON Cruise ou un VIKING est aisément transportable sur la galerie d’une voiture (poids inférieur à 40kgs). 

A contrario, pour un Pro Angler Hobie, très large et stable mais aussi beaucoup plus lourd, le transport sur une voiture est envisageable avec l’assistance d’un système de chargement type RHINORACK, mais une remorque se trouve être la meilleure solution, du moins la plus pratique, indispensable pour deux kayaks ou plus.

Ce genre d’élément dépend aussi de la fréquence de vos sorties, du temps dont vous disposez et si vous manipulez votre kayak seul ou à deux.

Enfin, le stockage dans un garage standard peut être compliqué pour une longueur supérieure à 4 mètres ou 4,50 mètres.

Voilà une synthèse des questions qui nous sont posées le plus fréquemment, chaque situation est différente selon les paramètres évoqués ci-dessus et bien d’autres encore.

Pour cela, n’hésitez pas à nous poser vos questions, demander conseil, par mail ou téléphone, nous y répondrons avec plaisir pour vous proposer une solution adaptée ou personnalisée.

 

 

ob_ed6687_p7260239

Le transport ne doit pas etre un frein à la pratique de notre passion, alors il doit être adapté et pratique.

20180104_153154
Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons rapidement.

Code illisible? En changer. captcha txt
0